•  

    •  Merci Stephane !

      Si tu crois que ton cœur ne peut plus aimer
      Si tu crois que ton cœur ne peut être réparé
      Tu parcourras un pays pour découvrir
      Qu’un cœur à la force de ne plus souffrir

      Si tu crois que ta personne n’a pas de chance
      Si tu crois que ton monde n’est que médisance
      Tu traverseras un océan, une mer pour assouvir
      Ton éternel besoin d’adorer, d’aimer, de ressentir

      Si tu crois que la vie n’a plus droit à la passion
      Si tu crois que tes nuits sont désormais vides, sans raison
      Tu découvriras un jour inattendu et à la juste heure
      De quoi soulager, ta tête, ton esprit et ton cœur...

                 - Stéphane Equilibrium -  

       

       Merci infiniment pour ce très beau cadeau  Stéphane,

      ton poème est superbe et me va droit au cœur  mon ami !


    3 commentaires
  •  

    Sans âme...

    Une pluie qui ne cesse pas

    Un soupir, mes larmes mises à nu

    Si ton âme ne me veut pas

    Moi je ne veux plus rien de toi

     

     Un soleil loin la bas

    Derrière ce vent glacial

    De toutes ces nuits qui me font mal

    Lasse de ne pouvoir dormir, je ne vivrai pas

     Tout ces actes et paroles blessantes

    Laissent mon destin sans fin,

    Mon corps reste sans âme

    Sans amour, sans lendemain

     

    Je suis punis pour avoir aimé

    Dans cette vie qui m'échappe

    Comme cet océan qui s'en va

    A moitié là, j'ai tellement froid

     Je ne cesse de pleurer

    En me gâchant la vie

    Je me déteste au-delà de la haine,

     Pour cet amour au goût amer

     

    Mon corps sans âme n'a plus d'avenir

     Que cet immense désir de mourir

     Répondez-moi Seigneur

     Répondez-moi je vous en prie

     Que reste t-il de mon cœur blessé,,

                          - Imagine -

     

    votre commentaire
  •  

    Viens..

    Viens..

     

    J’ai retourné la terre,

     Questionné tout l’univers pour trouver mon éternité

     Fait parler les pierres, pour exiger  vérité

     Mais tout n’était que poussière

      Viens..

    J’ai cherché dans l’immensité du ciel

     Les traces de mon immortel

     Mais rien, juste ce désert émietté

     D’un cœur déchiré, asséché…

     Viens..

     Viens mon amour, viens dans mes bras

     Viens voir, la lune est si belle là-bas

     Dis-moi que la lumière ne cessera 

     Reste là tout près de moi et tu verras

     Viens..

     Que reste-t-il d’essentiel

     Dans ce monde de théorie conceptuelle

     De toutes ces âmes égarées

     Au détour des allées j’en ai tellement croisé

      Viens..

     Pendant des mois j’ai rêvé d’au-delà

     Profondeur de mes pensées,  du noir j’en ai broyé

     Impénétrable séjour qui sans cesse me ramène à toi

    Viens partons main dans la main toi et moi…

     

                           - Imagine -

     

    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique